INTERVIEW DE LA SEMAINE : rencontre avec Landry FEUKAM

0
454

Entreprendre.cm : Bonjour, Landry, et merci de nous accorder cette interview.

Landry Feukam : bonjour et merci à vous pour le travail que vous accomplissez.

Entreprendre.cm : Pour nos lecteurs, qui est Landry FEUKAM ?

Landry Feukam : Je suis un garçon à la personnalité extravertie, un tempérament sanguin, j’aime être au contact des autres, le dynamisme et l’interaction sont les maitres mots qui me caractérisent. FEUKAM KENGNE GERVAIS LANDRY sont les noms que m’ont donnés mes parents à ma naissance le vendredi, 26 avril 1996 à l’hôpital régional de Bafoussam. Je suis le dernier d’une fratrie de 5. J’aurai 23 ans en avril de cette année.

Entreprendre.cm : parlez-nous de votre parcours scolaire.

Landry Feukam : J’ai fait mes classes maternelles et primaires à l’école catholique Saint Mathias de Kamkop, 1998-2007. Je continue au secondaire au collège saint Thomas d’Aquin de Bafoussam où j’obtiens en 2014 mon Baccalauréat A4 espagnol. La même année, je présente le concours d’entrée à l’école Supérieur des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC) de Yaoundé. J’ai d’ailleurs réussi à ce concours et j’ai suivi pendant trois années une formation en Publicité où je sors titulaire d’une licence professionnelle en publicité.

Entreprendre.cm : pouvez-vous nous parler de votre vie professionnelle ?

Landry Feukam : Après l’obtention de ma licence professionnelle en publicité à L’ESSTIC en 2017, je me suis définitivement installé dans la cité économique Douala depuis janvier 2018 où je suis professionnellement actif en tant que Coach, conférencier, formateur en croissance et changement personnel, Consultant en communication-marketing et publicité, écrivain et entrepreneur.

Entreprendre.cm : qu’est-ce que cela implique au quotidien ? Qu’est-ce que vous faites concrètement ?

Landry Feukam : Je suis coach au cabinet H & C Cameroun, j’accompagne les personnes dans leur processus de croissance (estime de soi, confiance et affirmation de soi…) et  de changement (d’attitude, de comportement, de passion…). Ils ont déjà bénéficié de mon accompagnement : des élèves, étudiants, salariés et des entrepreneurs. J’ai co-animé des formations pour des entreprises telles que la Société Générale Cameroun, La Compagnie professionnelle d’Assurance (CPA), Cervo Sarl et bien d’autres ;

Dans le cadre du consulting en marketing, communication et publicité, j’effectue des missions de réalisation de stratégie et plan d’action pour des projets évènementiels. les derniers en date dont j’ai été en charge de l’aspect marketing et publicité sont le H & C Leadership day et le Salon des entrepreneurs 237 organisé par Zoom des entrepreneurs. J’interviens aussi pour des startups ou entreprises comme Global stand up services, biovegs, Sofab SARL, provendérie Perfecta…

Entreprendre.cm : impressionnant ! Mais vous savez, nous promouvons l’entrepreneuriat et vous avez dit que vous êtes entrepreneur.

Landry Feukam : Ah oui ! Avec mon ami Joël Minkada avons initié un projet depuis 2016 dans le domaine de la restauration. Nous avons eu besoin de deux ans pour faire des études de marché dans la ville de Yaoundé en 2017 et à Douala en 2018. Notre startup EASYTCHOP, qui est un restaurant virtuel, permet à chaque employé de bureau de se faire livrer un menu complet de qualité (entrée+ plat chaud +dessert) qui a été préparé en matinée par nos chefs cuisiniers et qui est livré gratuitement en moins de 30 min entre 12 h et 14 h

Entreprendre.cm : Pourquoi avoir choisi de vous lancer dans cette aventure entrepreneuriale dès votre jeune âge ?

Landry Feukam : Les raisons sont légions et différentes, mais pour me résumer, je dirai tout simplement que c’est parce que la jeunesse est la phase de l’accomplissement de soi, la phase où nous pouvons oser, nous pouvons nous lancer dans l’inconnu sans craindre, période où l’on peut s’autoriser à faire des erreurs et de recommencer, mais aussi parce que j’ai décidé de payer le prix maintenant pour jouir des fruits dans les vingt prochaines années. Lorsque vous décidez le chemin que vous allez emprunter, l’âge ne doit pas être un frein, je pense que j’aurai acquis une certaine expérience et maturité pour les années à venir.

Entreprendre.cm : Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées ?

Landry Feukam : la première difficulté que j’ai connue était liée à ma personne. Vous savez il est plus difficile de prendre des décisions lorsque nous sommes adolescents parce qu’étant en pleine quête de construction d’identité de soi, je devais d’abord me convaincre que ce chemin est le mien. Après plusieurs doutes je crois avoir fait le bon choix avec l’aide de mon coach et mentor. Aujourd’hui je ne regrette aucunement mon choix. La deuxième difficulté est celle du regard des autres, j’étais convaincu que l’entrepreneuriat était réservé pour une certaine classe d’âge et je ne me sentais pas compris par mes pairs. Mais avec le temps j’ai compris que les choses n’étaient pas comme je m’imaginais. J’ai pu me surpasser à travers des accompagnements en développement personnel. La dernière difficulté qui est la plus commune aux entrepreneurs est celle du financement. Après des apports financiers de certains membres de la famille pour le démarrage du projet, et sachant que chaque étape d’une entreprise nécessite des investissements différents, je devais constamment trouver des moyens de financer mon projet d’entreprise.

Entreprendre.cm : quel message passerais-tu au jeune entrepreneur camerounais et africain ?

Landry Feukam : Je ne crois pas être mieux placé pour donner des conseils, parce que moi-même j’en ai encore besoin. Mais je vais partager avec eux aussi des conseils que j’ai appliqué et qui marche plutôt bien, soyez ouvert d’esprit, sociable, discuter de votre projet avec les personnes ressources, entourez-vous de bons collaborateurs, ayez une saine confiance en vous et affirmez-vous par vos résultats…

Entreprendre.cm : Quels sont vos objectifs sur le court terme ?

Landry Feukam : Je n’en ai pas ! Non, je rigole ! Je dirai juste que pour les trois prochaines années, je continuerai à poser les bases dans tous mes domaines d’interventions. Tout d’abord, avec mon ami, j’aimerais bien implanter notre startup EasyTchop sur le plan national. Ensuite, comme coach-conférencier j’aimerais être parmi les plus sollicités. Enfin, en tant qu’écrivain, après la sortie de mon premier livre, j’aimerais continuer à écrire et impacter la vie de mes lecteurs.

Entreprendre.cm : Merci, M. Landry Feukam, de nous avoir accordé cet interview.

Landry Feukam : Merci à vous surtout ! Vous faites du bon travail surtout celui de la facilitation de l’accès à l’information au niveau national et continental. L’information est une denrée rare pour l’entrepreneur et ce n’est pas toujours évident pour lui de rendre visibles ses activités, merci de jouer ce rôle de facilitateur. Beaucoup de courage à votre équipe et je sais que vous serez une référence dans votre domaine.

Entreprendre.cm : merci et bon courage dans votre carrière.