Cameroun: Rencontre avec un Cadre du Fond National de l’emploi (FNE)

0
865

Pouvez-vous nous présenter le FNE ?

Je suis en service au Fonds National de l’Emploi, qui est un service d’emploi public du Cameroun, créé il y a 27 ans et dont la mission principale est de promouvoir l’emploi sur l’ensemble du territoire national. Nos services opérationnels sont le Service Intermédiation, le Service Formation et le Service des Emplois Indépendants. De nombreux programmes, outils et mesures d’appui ont été conçus et mis en exécution dans le but de créer des mesures incitatives à l’insertion et d’accompagner les jeunes en quête d’un emploi.

Parlez-nous de votre parcours professionnel

Recruté en mars 2009, j’ai tout d’abord occupé, pendant trois ans, le poste de Cadre administratif Ressources Humaines à la Direction des Ressources Humaines, Direction Générale du Fonds National de l’Emploi. Ensuite, j’ai été redéployé au Service Intermédiation en qualité de Conseiller Emploi. Poste que j’occupe actuellement. Par ailleurs, je mène des activités extra professionnelles à la fois de consultant Ressources Humaines pour diverses organisations nationales, de Chercheur sur les méthodes et techniques d’insertion socioprofessionnelle et d’auteur, car j’ai publié en mai 2014, un ouvrage sur cette thématique, qui s’intitule : « Comment trouver facilement un emploi. Une méthode efficace pour réussir son entrée en milieu professionnel », Yaoundé, Groupe Interpress, 333 pages.

Quelles sont les activités et tâches principales dans votre métier?

Dans la relation avec les demandeurs d’emploi, je suis en charge de les accueillir, les écouter, les conseiller, les orienter et  les accompagner  dans la recherche d’un emploi salarié ou indépendant. Sur ce point, les qualités requises pour être un bon Conseiller Emploi sont l’écoute active, la culture, l’esprit de synthèse et savoir agir avec humanisme. 
En ce qui concerne la relation avec les chefs d’entreprise, je dois leur présenter l’offre de service du Fonds National de l’Emploi, collecter les éventuels besoins exprimés en ressources humaines et les traiter. J’accompagne très souvent les employeurs et les recrutements dans la précision de leurs offres d’emploi, la présélection des candidats et aussi lors des entretiens d’embauches. Il s’agit d’un métier passionnant car accompagner un jeune à trouver un emploi, c’est sauver sa vie. « L’emploi, c’est la vie », comme j’aime bien souvent à le dire parce que l’on peut se loger, se nourrir, se vêtir et se valoriser socialement. En médecin du social que je suis, je dois donc sauver des vies en soignant cette gangrène sociale qu’est le chômage massif des jeunes. A la vérité, je suis un accompagnateur ou dirais-je un facilitateur des jeunes « chercheurs du bien-être ». Voilà dévoilé le sens profond de mon amour pour ce métier, ô combien bienfaisant !

Quelles sont les tâches plus secondaires ou occasionnelles ?

Sur instructions de mon employeur ou à titre personnel, je donne des conférences, séminaires et causeries éducatives sur les techniques de recherche d’emploi. Je participe aux forums et diverses autres manifestations organisées par les partenaires de formation et institutionnels.

Comment se passe une journée type ?

J’arrive généralement très le tôt le matin au bureau, à 6 heures et demi. Je prends connaissance de mon agenda : tâches et activités à effectuer, rendez-vous pris avec les employeurs et les demandeurs d’emploi. Ensuite, je consulte le site de mon Institution pour voir les offres d’emploi disponibles. Je consulte ma page officielle  et mon groupe créé facebook et je réponds aux préoccupations des internautes. Je fais aussi quelques posts. J’ai une trentaine de minute au maximum pour le faire. Par la suite, je reçois en suivi les demandeurs d’emploi selon les plans d’actions définis individuellement. Lorsque les suivis sont achevés, je reçois en premier entretien professionnel les demandeurs d’emploi venus nouvellement se faire enregistrer. Dans l’après-midi, je traite les dossiers qui me sont soumis par ma hiérarchie.

Quel est votre environnement et vos conditions de travail ?

Nos horaires de travail pour le personnel sont de 7 h 30 min –  16 h. Mais moi, j’arrive souvent tôt le matin au travail, comme je l’ai souligné plus haut ; et je rentre habituellement une ou trois heures plus tard de l’heure de fermeture au regard de mes fonctions et activités quotidiennes. Les conditions de travail sont décentes. Les relations entre collègues sont aimables et nourries de solidarité et de partage. Dans ces conditions, cela m’aide, pour paraphraser la devise de notre entreprise, à travailler vite, beaucoup et bien.

Quelle est votre qualification et diplômes ?

Je suis titulaire à la fois d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en Sociologie, obtenu à l’Université de Yaoundé I (Cameroun)  et d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en Gestion des Ressources Humaines, obtenu au Centre Régional Africain d’Administration du Travail (CRADAT). Actuellement, je prépare un Doctorat Phd en Sociologie sur la problématique de l’emploi en Afrique Sub-saharienne. Par ailleurs, je suis membre de plusieurs sociétés savantes.

Parlez-nous de votre ouvrage, et d’où vous est venu l’idée l’écrire ?

Au cours des animations groupées, des séminaires sur les forums que j’ai animés à l’intention des demandeurs d’emploi, et même, dans le cadre des causeries éducatives et des salons où j’ai  été invité à parler des questions de l’emploi ou encore dans le cadre des discussions et des échanges que j’ai eu avec des jeunes dans des quartiers, en milieu scolaire et universitaire, un seul constat se dégage, ils leur manquent pour la plupart cette méthode pratique et efficace, cet « art » harmonieux et profitable à trouver un emploi.

C’est pour combler ces manquements et les accompagner ou faciliter leur insertion professionnelle que j’ai écris ce livre. Ces enseignements sont indispensables à tout demandeur d’emploi, quelle que soit son aspiration professionnelle. L’agent commercial, le comptable, le juriste, le gestionnaire des ressources humaines, l’employé de banque ne sauraient s’en passer que la secrétaire de direction, la femme de ménage, l’ingénieur, l’instituteur, entre autres, en quête d’un emploi.

D’ailleurs, il y a de cela une décennie lorsque j’étais jeune demandeur d’emploi, j’avais moi-même grand besoin d’apprendre cette méthode concrète et efficace. Il m’arrive encore de penser à ces années où je recherchais sans succès un emploi, malgré ma volonté et ma détermination. Je me souviens combien de fois je manquais de méthode dans mes recherches. Si quelqu’un m’avait alors mis entre les mains un ouvrage comme celui-ci, quelle portée bénéfique c’eût été pour moi!

En lisant cet ouvrage, vous découvrirez qu’au-delà des idées reçues, trouver un emploi est facile, si la méthode que je vous propose est maîtrisée et appliquée. C’est efficace et ça marche.

Comments

comments