Cameroun : Les annonces de Cabral Libii lors de son meeting à Paris

Le candidat Cabral Libii était ce dimanche 09 Septembre à Paris où il a tenu un meeting de campagne et fait une levée de fonds auprès de ces soutiens en France. Durant son intervention et la séance de questions réponses il a abordé plusieurs thèmes dont voici les principales.

0
2069

Le candidat Cabral Libii était ce dimanche 09 Septembre à Paris où il a tenu un meeting de campagne et fait une levée de fonds auprès de ces soutiens en France. Durant son intervention et la séance de questions réponses il a abordé plusieurs thèmes dont voici les principales.

Sur le temps nécessaire pour réformer le Cameroun

Le candidat libii est persuadé de pouvoir réformer le Cameroun en 5 ans. Il dit ceci « 5 ans c’est suffisant pour mettre en place des mesures, c’est suffisant pour mettre en place La caisse d’assurance maladie,  Les routes bitumées dans tout le Cameroun, L’autorité de toilettage de la dépense publique, La décentralisation du Cameroun, La création des centres de loisirs,  La création des centres des handicapés. En 5 années de gouvernance correcte, notre pays fera un tel bon que les gens n’hésiteront pas à parler du miracle Camerounais »

Sur les réligions et les églises qui fleurissent tous les jours

Il est globalement pour les églises mais aimerait cependant donner plus de pouvoir et de place à nos cultures et croyances. « Je crois en un état laïc et je pense que toutes les religions ont le droit de s’exprimer. J’entends le discours de ceux qui soutiennent que les églises sont un frein à notre développement, je réponds à cela qu’il y’a des pays religieux qui se sont développés. La question est de savoir qui nous sommes, nos enfants doivent aller dans les chefferies pour se ressourcer et connaitre d’où ils viennent »

Sur le FCFA

Il est clairement opposé à la sortie du FCFA du moins sans certaines garanties et pas durant son premier mandat. « Concernant le FCFA je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que seul problème c’est les occidentaux et qu’il faut sortir rapidement. Si nous sortons du FCFA nous allons être indexé sur une autre monnaie, le Naira par exemple est indexée sur le Dollar. Il faut plutôt travailler sur la souveraineté et la crédibilité. Ca commence par des leaders légitimes. Pour gérer sa propre monnaie il faut être discipliné, c’est pas un hasard que les pays les plus pauvres du monde sont ceux qui gèrent leurs propres monnaies. Pour moi il faudra entre 5 à 10 ans pour commencer à aborder ces questions car il y’a un travail préalable de crédibilité à mettre en oeuvre en interne. Toutefois il y’a des choses qu’on peut changer rapidement comme le nom, réduire le taux de 50% qui est prélevé par la France. Je suis pour la souveraineté Africaine mais je ne suis pas dans une démarche de plaisanterie pour vous promettre qu’après l’élection on sort du FCFA et qu’on va vers une nouvelle monnaie. »

Sur la candidature unique

Cabral Libii n’a pas l’intention de se rallier à d’autres candidats sous prétexte qu’il est jeune et aura le temps pour d’autres échéances. « Les autres candidats au vu de mon âge (38 ans) pensent que j’ai le temps et que je dois attendre et céder la place pour cette échéance. Mais moi je dis non, car je n’incarne plus cette jeunesse qui attend, en revanche on ne peut pas construire une république en opposant les Jeunes aux vieux. On nous vend les mauvais vieux, les « Bandits ». On construira le Cameroun avec des vieux qui sont intègres mais oubliés »

Sur les douanes et les importations.

Le candidat Libii entend réduire les frais de douane de 60% pour tout engin industriel importé, selon lui c’est l’une des causes majeures du retard de notre industrie. « Nous avons 17 millions de terres arables dont seulement 5% sont seulement exploitées, il faut donc réduire le taux des douanes qui est de plus de 60% pour un engin industriel. Comment peut-on se développer avec des coûts pareils ? Je réduirai ces taux et ces montants qui font fuir les investisseurs de la diaspora que vous êtes. »

Sur l’épargne et les revenus des Camerounais de la diaspora

Conscient que la diaspora Camerounaise représente 1/5 ième de la population  et envoie plus de 600 milliards de FCFA  chaque année au Cameroun, Cabral libii entend mettre sur pieds des mesures afin d’inciter ces derniers à investir leurs épargnes et revenus dans les industries Camerounaises et notamment l’agriculture. Il aimerait qu’au lieu de prendre des crédits auprès du FMI que l’économie soit en grande partie financer par les épargnes des expatriés qui dorment dans les banques françaises. « Vous avez de l’épargne en Europe, Pourquoi ne pas entrer au Capital des entreprises au Cameroun ? Prenez des parts qui vont permettre de recapitaliser le Cameroun sans prendre des dettes au FMI. Nous avons besoin de votre épargne pour relancer l’industrie Camerounaise. Nous avons 17 millions de terres arables dont seulement 5% sont seulement exploitées »

Sur le plan constitutionnel

Cabral Libii entend instaurer dans la constitution Camerounaise, la création de cinq sièges au parlement pour représenter la diaspora des 5 continents : « Dans chaque continent il y’aura un Camerounais qui siégera au parlement Camerounais. »

Sur le président actuel

Selon lui, le président actuel n’a aucune chance de gagner. La difficulté sera de prouver que ce dernier n’est pas le vainqueur du scrutin. Avec son équipe de campagne ils ont développé un outil qui permettra de suivre en temps réel les résultats du scrutin. « Nous avons mis en place une application « Electra » qui permettra de suivre l’élection et de détecter les fraudes et les manquements, nous serons en mesure de publier les résultats en cours. Je reste convaincu que le président actuel ne peut pas gagner l’élection, la difficulté sera de prouver que ce n’est pas lui le gagnant. »

Sur les inégalités hommes/femmes

Cabral Libii entend mettre en place des mesures pour une égalité parfaite entre homme et femme au Cameroun. Il entend pleinement donner les mêmes chances de réussite entre femme et homme. « Moi je suis pour la natalité. Je mettrai un fond d’aide à toutes les jeunes filles pour qu’elles n’avortent plus. Je m’arrangerai pour donner les mêmes chances aux filles qu’aux garçons dans notre Cameroun. »

Sur la culture

Il veut avant tout et par dessus tout promouvoir la culture Camerounaise et entend développer la construction des salles de cinéma. « Nous allons promouvoir notre culture. Le seul dessin noir c’est « Kirikou » et il est nu. Nous allons mettre fin à ça et iront au delà, nous allons encourager le développement des films et dessins sur nos histoires et mythologies. C’est bien Game of Thrones mais il faut pouvoir aussi promouvoir notre identité et notre culture. »

Lire aussi 

Cameroun – Les 20 points clés du programme politique du MRC et de son candidat Maurice Kamto