Cameroun-Douala BARO MBAI « Le pagne de chez nous »

0
333

Si l’Afrique est un continent qui tarde à se développer sur le plan économique, il n’en demeure pas moins que sa richesse culturelle n’est plus à démontrer. Cette richesse culturelle se voit à travers ses langues, mais surtout son style vestimentaire.

L’habillement est devenu une véritable industrie en Afrique. C’est aussi et surtout un domaine d’entrepreneuriat. Nous sommes allés à la rencontre d’une jeune fille passionnée de mode africaine, plus précisément du pagne africain.

PRÉSENTATION DE BARO MBAI

Baro Mbaï est un concept, un nom qui signifie le pagne du village, ou encore le pagne de chez nous en langue Bassa. Ce « chez nous » c’est l’Afrique, c’est le Cameroun, l’Afrique en miniature. En effet, Baro Mbaï est créé en 2016 par Alphonsine Bissai, jeune fille dynamique et ambitieuse. Elle fabrique des bijoux, des colliers, des bracelets à partir de matériaux durables, et recouvre ces bijoux avec le pagne africain. En plus, elle habille tout type de bijoux, de sacs à main, de chaussures, aux couleurs du pagne de votre choix. Alors, plus de problèmes de mariage de couleurs ! Vous pouvez avoir vos boucles, votre collier, vos bracelets, et même votre sac aux couleurs de vos vêtements.

Ses produits sont fabriqués sur commande, car le but est d’avoir des bijoux aux couleurs des vêtements des clients. C’est pourquoi le client apporte son pagne et les bijoux qu’il aimerait voir habillé. Ou encore, il vient juste avec son pagne et dit de quel type de bijoux il a besoin. Les prix sont abordables, et les délais sont toujours respectés.

DIFFICULTÉS RENCONTRÉES

Comme dans tout domaine d’entrepreneuriat, notre jeune entrepreneuse a rencontré des difficultés dès le lancement de son concept. En fait, il fallait décider avec soin quel type de matériaux utiliser pour la fabrication de ces bijoux, car elle recherchait des matériaux durables. Mais avec un budget limité, il était difficile de se procurer le type de matériaux adéquat.

Une autre difficulté a été au niveau de la vente. Car le concept n’est intéressant que si le client fournit le pagne, et le but est d’avoir des bijoux, colliers, sacs, et autres aux couleurs de son pagne. Alors, il n’est pas possible de pré-fabriquer et de commercialiser. En plus de ces deux difficultés, plusieurs autres ont été énumérés :

  • Les clients qui se plaignent des coûts élevés malgré la qualité
  • Des délais très courts lors des commandes pour les mariages ou les fiançailles
  • Un problème d’équipement en matériel de couture de qualité
  • Des clients pour le moment encore concentrés à Douala

Malgré ces difficultés, la petite entrepreneuse croit qu’avec le temps elle trouvera un moyen de les surmonter.

SES OBJECTIFS

« Mon premier objectif est de recevoir des commandes de Yaoundé, Bafoussam, et plus tard de tout le Cameroun », dit-elle. Alphonsine aimerait que son entreprise et ses services s’exportent hors de Douala, car il est aujourd’hui possible d’envoyer des colis facilement dans les grandes villes du Cameroun.

Ses autres objectifs :

  • Trouver des partenaires pour l’exposition et la visibilité de ses réalisations
  • Avoir un site web pour permettre aux clients de passer leur commande et voir à quoi ressemblent ses produits.
  • S’exporter à l’étranger et recevoir des commandes de l’Afrique centrale pour un début.

Quand on lui demande ce qu’il faut pour se lancer dans l’entrepreneuriat, elle nous répond « une idée ! Et il ne faut pas forcément entreprendre dans notre domaine de formation. Moi je suis formée en électricité/installation de bâtiments, mais je me retrouve dans le domaine de la mode parce que j’aime tout ce qui est esthétique, alors je me suis lancé ». Vous aussi vous pouvez entreprendre, il vous suffit d’avoir une idée !

CONTACTS

Pour contacter Baro MBaï cliquer ici


Lire aussi

AFROCHICS : des accessoires de mode fait sur mesure