Cameroun : Découvrez le Cercle de Lecture et Animation Culturelle de Yaoundé

0
539

De la définition et de l’Histoire

Le Cercle de Lecture et d’Animation Culturelle est un établissement culturel ayant pour épicentre une bibliothèque de lecture publique (associative) dont le fonds documentaire est constitué de plus de 12 mille livres et près de 500 dvd et CD. Il a ouvert ses portes en 2007 à l’initiative de Charles Kamdem Poeghela, son directeur et fondateur. Cette structure a d’ailleurs célébré avec beaucoup de sérénité, leur 10ème anniversaire cette année. Si elle a su rester elle-même et malgré le fait qu’elle ne soit pas hyper célèbre comme les autres centres culturels dans l’environnement camerounais, il n’en demeure pas moins qu’elle fait son bonhomme de chemin et « bénéficie du soutien institutionnel du Ministère camerounais des Arts et de la Culture, de mairies d’arrondissement de la ville de Yaoundé, de représentations diplomatiques à Yaoundé (France et Etats-Unis) et du bureau régional de l’UNESCO ».

Les espaces et services

La bibliothèque dispose des espaces dédiés à tous les types de public notamment:

  • L’espace jeunesse où les livres sont destinés à un public de moins de treize ans. Muni d’un poste ordinateur, c’est l’espace le plus vivant sans aucun doute du secteur bibliothèque.
  • L’espace pour adolescent un peu plus soft, des chaises rangées en ordre autour des tables permet à certains usagers d’y faire de la lecture et des recherches.
  • La bibliothèque pour les adultes est la salle la plus soignées, livres bien classé dans les rayons, ordre, visibilité…Le bureau derrière lequel la bibliothécaire vous accueille tout sourire à chaque fois est original et placé dans la salle « Dan Whitman ».
  • L’espace public multimédia: Salle est réservée à tous les abonnés qui peuvent venir gratuitement y faire des recherches sur les ordinateurs connectés à internet qui s’y trouvent. Un parfait mélange entre le livre physique et son contenu d’une part, et le livre numérique que l’on peut télécharger.
  • La salle polyvalente « Ebenezer Njoh Mouelle » : Salle dédiée au célèbre philosophe Camerounais depuis quelques années du fait de son implication dans certaines œuvres du CLAC, ce qui lui a valut d’être d’ailleurs un des parrains de la structure.
  • La « salle E-Learning » : située à l’étage qui respire le hi-tech. C’est elle qui accueille les jeunes venus de partout pour travailler sur des programmes de codages informatiques les mercredis. Elle continent plus de vingt trois ordinateurs portables  et permet de faire des conférences, des séminaires…

L’établissement propose de nombreuses animations et formations tout au long de l’année, toutes ouvertes au public (enfants, adolescents, et adultes). Cette structure se positionne comme étant une « Bibliothèque 3ème lieu », et c’est à ce titre qu’elle s’intéresse à tout ce qui concerne l’accès au savoir, au savoir-faire et au savoir-être de la communauté.

Le CLAC est très animé et pour cause, il y’a une multitude d’animations à l’endroit de divers publics. Pour les jeunes de sept ans et plus, il y’a la possibilité de faire de l’initiation au à la programmation informatique tous les mercredis à 15h30 et ce pendant deux heures. Le bricolage, le travail manuel, les jeux de sociétés et d’interactions, et par-dessus tout, la lecture. Voilà des animations que l’on peut retrouver pour le jeune public. De plus tous les samedi, c’est gratuit de 13h à 16h30 pour les moins de treize ans.

Le public ados-adulte n’est pas en reste. Ce dernier peut se contenter du club des lecteurs de la presse, une animation qui permet aux lecteurs tous les derniers vendredi du mois d’être confrontés aux journalistes dans un débat fort instructif. Le club des lecteurs aussi est un atelier pour redonner gout à la lecture aux uns et aux autres. Ceci se fait les troisièmes vendredi de chaque mois de 14h30 à 16h. L’occasion est ainsi donnée de discuter autour d’un livre choisi en avance par les lecteurs dudit club.

Si vous êtes un mordu de philosophie, Le CERCAPHI (Cercle Camerounais de Philosophie), animé par le professeur Ebenezer Njoh Mouelle et d’autres éminents noms de la philosophie viennent tenir leur rencontre mensuelle ouverte au public les derniers mardi de chaque mois.

Multiples évènements organisés au sein du CLCA

Depuis deux ans déjà, le CLAC qui abrite souvent des projets éducatifs ou du genre (le clac a notamment abrité le projet Khan Academy en 2013) mène à bien le projet « streetclac » Sur leur site internet, ils décrivent le projet en ces mots : « une médiathèque mobile qui va à la rencontre des populations des quartiers populaires ». Le but de Street CLAC est d’offrir à son public un fond documentaire tournant d’au moins 2000 livres et un véritable centre multimédia portatif composé de tablettes et ordinateurs connectés à internet ainsi que d’un vidéo-projecteur et d’un écran, pour projeter films et documentaires. Il propose un programme d’animations culturelles et pédagogiques riches et variées, des ateliers thématiques de sensibilisation autour des questions de santé, d’environnement et d’accès aux droits ainsi qu’un volet « accompagnement vers l’emploi » afin de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes.

L’équipe du CLCA 

L’équipe est constituée de deux animateurs et un Chauffeur-Logisticien, qui jouent un rôle de médiateurs et proposent des activités ludiques, pédagogiques et sociales aussi bien aux enfants qu’aux adultes.  Pour faciliter son appropriation par les populations, le Street CLAC travaille avec de nombreux partenaires locaux : les établissements scolaires en priorité mais aussi les ONG et les associations locales qui peuvent bénéficier de cartes blanches pour réaliser leurs propres activités de sensibilisation au sein de l’espace éphémère du Street CLAC.

L’abonnement au CLCA

L’abonnement annuel à la bibliothèque du CLAC pour profiter de tous les services payants cités plus haut est de 3000 FCFA pour les moins de treize ans, 5000 FCFA pour les élèves et étudiants et de 6000 FCFA pour les plus de treize ans.

Sans aucun doute, cette structure pas encore assez connue du grand public a de beaux jours devant elle, si les projets qui sont siens connaissent l’engouement qu’ils méritent. Financièrement les charges deviennent lourdes pour cette association, qui accueillent des bénévoles et volontaires de part le monde entier et qui emploie plus de 7 personnes à temps plein.

Contacter le CLCA

Toutes les informations pratiques sur le CLCA sont disponibles ici