AGRO-HUB : Une entreprise qui aide les agriculteurs à avoir accès aux marchés

0
245

Né dans une famille d’agriculteur, le chief executive officer et co-fondateur d’Agro-Hub en la personne de ATEM Ernest, a vécu les aléas d’une agriculture très peu visible sur le marché et par conséquent très peu rentable.

Parvenu à ses années d’université, il nourrit le projet de mettre sur pied une structure capable de relier directement les agriculteurs et les acheteurs pour un écoulement plus facile des produits agricoles et ainsi des entrées financières directes pour les fermiers.
Avec un ami déjà bien avancé dans le domaine, ils s’associèrent pour former AGRO-HUB.

Présentation d’AGRO-HUB

AGRO-HUB est une agence de production et marketing agricole basée à Buea au Cameroun. C’est une idée, un hub qui met ensemble les grands acteurs de l’agriculture sur une plateforme d’échange, avec pour but de penser et mettre en œuvre les moyens d’une agriculture qui satisfait tout le monde. Cette entreprise accompagne les agriculteurs dans le but de faire du profit résultant de la vente de leur produits agricoles.

Services Offerts 

Dans le but d’aider les agriculteurs à avoir accès au marché de façon satisfaisantes, les services suivants sont proposés par cette entreprise :

  • Travailler de façon coordonnée avec les agriculteurs dans le but de les permettre d’obtenir des contrats en produisant un même produit agricole demandé par de grands acheteurs.
  • Aider les agriculteurs à identifier le produit agricole largement consommé dans leur localité pour se concentrer à approvisionner le marché.
  • Guider la production agricole en fonction des attentes des acheteurs potentiels.
  • Créer des marchés pour agriculteurs de façon organisée, c’est-à-dire, en appliquant le principe du « large impact crop system ».
  • Consolider les capacités des agriculteurs et de la chaine de valeur autour du manioc pour améliorer la sécurité alimentaire et les conditions de vie des communautés.

Objectifs

Le problème d’accès aux produits agricoles étant un problème majeur aux yeux de ATEM, il entend au travers de son entreprise :

  • Résoudre les problèmes d’accès au marché en créant des solutions pérennes.
  • Développer la chaine de valeur pour permettre un accès au marché à tous les fermiers, en anglais « value chain development and finance », basé sur le principe du système de produit à large impact, en anglais « large impact crop system ». Ce système pensé demande que les agriculteurs dans un périmètre donné, puissent produire un seul produit agricole demandé par un acheteur, par exemple le manioc pour développer la chaine de valeur
  • Réaliser des gains importants dans la production annuelle
  • Atteindre 5000 agriculteurs en augmentant les productions, les formations et les opportunités d’emploi dans son usine.

Difficultés

« En tant qu’entrepreneur, nous devons savoir qu’il y’aura toujours de problèmes, et un problème résolu n’empêche pas l’autre de se montrer.

  • Il leur a été difficile de construire une relation de confiance avec les agriculteurs, car ces derniers se souviennent des promesses gouvernementales non tenues.
  • Problème de distance :  Des solutions Informatiques ont été implémentées, notamment l’application SMS DEK qui faisait circuler les informations entre acheteurs et producteurs, mais ne résolvait pas le problème de distance. L’alternative qui avait été mise en place (des entrepôts où les fermiers pouvaient stocker leurs produits en attendant les acheteurs, n’a pas fait long feu vu l’état périssable de produits.
  • L’accès au capital: Beaucoup de fermiers veulent travailler avec nous, mais nos capitaux ne nous permettent de tous les accompagner. Les agriculteurs ont le problème d’accès au marché et nos entrepreneurs celui de l’accès aux capitaux.

Les agriculteurs ont le problème ACCÈS au marché et nos entrepreneurs celui de l’accès aux capitaux.

  • « Faire des activités au Cameroun c’est comme voler au travers des nuages sans voir les montagnes. C’est très difficile car IPIA l’équivalent de NAFDAC au Nigéria, chargé de certifié les produits et délivrer les licences ne fonctionne pas tout le temps. En tant qu’entrepreneur tu es obligé de débourser des sommes d’argents importantes que tu n’as pas. Il n’y a pas de corps certifié et unifié qui certifie les produits au Cameroun.
  • Problème de corruption : Le business environnement au Cameroun est fait de tel en sorte que tu dois passer par la corruption car le réel montant des taxes n’est pas clair, mais tu dois payer.
  • Le marché est capricieux, car les camerounais préfèrent ce qui vient de l’étranger à ce qui est fabriqué au pays »

AGRO-HUB en perspective

AGRO-HUB après identification du potentiel du marché au Sud-Ouest, s’est concentré depuis 2013 sur le manioc comme produit agricole. Et ainsi a créé une unité de Semi-transformation de manioc en regroupant les agriculteurs des zones rurales et en achetant leur production de manioc pour les transforme en farine de manioc.
Cette entreprise opère dans 4 régions du Cameroun à savoir : le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, l’Est et l’Ouest.
Avec un réseau de près de 6200 agriculteurs et une unité de production à Mundemba, AGRO-HUB entend construire une nouvelle unité de transformation de manioc à Muyuka dans le Sud-Ouest (projet en cours).

Conseils aux futurs entrepreneurs

« En tant qu’entrepreneur, tu dois construire ton capital humain et ton réseau.Construire ce capital humain implique que tu ne dois pas seulement côtoyer ceux que tu connais, mais regarder ailleurs pour créer de nouveaux contacts et ainsi ajouter de la valeur à ton capital social. Cela est un processus qui prend du temps et se fait par soi-même. »
C’est une chose de créer des idées et il en est une autre de les mettre en pratique et s’assurer qu’elles produisent un impact positif dans la communauté où tu te trouves.
Entrepreneuriat demande du sérieux et du hardwork.

Contact

AGRO-HUB est situé au Former GCE Board, sand-pit junction ; Buea, Région du Sud-Ouest Cameroon. Pour les contacter c’est ici