Votre motivation n’est plus à prouver car vous êtes convaincu que vos idées peuvent être lucratives une fois matérialisées. Motivé certes, mais il faut parfois accepter que vos ressources financières ne soient pas suffisantes et que vous n’avez pas d’expérience en matière de rédaction du business plan ou de création d’entreprise. Il y a un début à tout alors suivez ces quelques conseils que je vous propose pour bien démarrer votre projet d’entreprise.

p3

Une rétrospection s’impose d’elle-même

1. Quels sont vos points forts et vos lacunes ?

A cette question vous allez établir votre tableau de compétence. En l’occurrence :

  • la motivation,
  • les formations et diplômes,
  • les compétences managériales comme la capacité de gérer, d’être un leader,
  • et surtout votre « état d’esprit vendeur ».

Soyez sur aussi que l’aventure dans laquelle vous vous embarquer soit une réelle passion ou vous plait suffisamment pour y travailler chaque jour. Il n’y a rien de plus frustrant que de travailler sur quelque chose qui ne nous motive pas vraiment. C’est donc pour améliorer vos lacunes et mieux vous connaitre ! Faites connaissance avec vous-même !

Calculez les ressources financières disponibles

Il s’agit ici de trouver le juste milieu entre l’action et la réflexion. Attendez-vous à ce que la première année d’exercice ne présente aucun bénéfice tout au moins sans rémunération conséquente. Il va falloir surement faire des choix judicieux pour développer votre activité, ceux qui présenteront pour vous la meilleure valeur même avec peu de moyens.

2. Mais par quels moyens ?

L’avantage de créer son entreprise à domicile c’est que vous n’aurez aucun loyer à payer. C’est un atout non négligeable pour vos finances. Un minimum de revenu nécessaire aux charges fixes dans la période de démarrage. S’il est possible de garder votre statut actuel de salarié, gardez votre boulot. Si besoin, vous pouvez demander un congé pour création d’entreprise en temps partiel. Si vous n’avez pas de revenus et que vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez peut-être bénéficier de l’aide à la création d’entreprise. Vous pouvez aussi rechercher des associés intéressés par votre projet car, si vous présentez un intérêt commun et que vos aspirations sont les mêmes pour l’avenir de la société, vous pourrez bénéficier des compétences et des ressources de chacun. Restera à définir :

  • le poste,
  • la compétence,
  • l’apport de tout un chacun,
  • les droits et obligations.

Armez-vous de conseils

3. Où est comment ?

Il y a beaucoup de personnes et d’organismes spécialisées qui peuvent vous renseigner. Il y a par exemple des « business angel » et des coopératives d’activités et d’emploi. Ces organismes d’accompagnement vous aideront à mieux peaufiner votre projet de création d’entreprise :

  • les chambres de commerce
  • le conseil général ou régional de votre lieu d’habitation
  • notre logiciel d’évaluation de projet

Vous pouvez participer également à des rencontres ou concours de projet création d’entreprise.

L’état d’esprit gagnant

4. Soyez courageux !

Il est ici question d’adopter un comportement de gagnant. En ce sens qu’il vous faudra développer votre sens de la communication et du marketing. Mais pour créer son entreprise à domicile, il va falloir surtout s’armer de patience et de persévérance pour le démarrage de votre activité. Imposez-vous pour plus de visibilité :

  • cartes de visite échangées,
  • rencontres,
  • événements,
  • site internet…

Accrochez-vous à votre rêve qu’il soit une réalité jusqu’à preuve du contraire

5. Travailler à son compte présente des avantages.

Être un chef d’entreprise vous permettra de ne pas avoir d’ordre hiérarchique car c’est vous-même qui vous poserez vos objectifs, organiserez votre temps. Sans oublier les jours sans et les jours avec. Une forte capacité d’adaptation et un esprit d’anticipation des possibles gains et pertes seront nécessaires.
Mais retenez que selon Polybe :« Un bon général doit non seulement connaître le moyen de vaincre, mais aussi savoir quand la victoire est impossible. ». L’esprit de création d’entreprise même si celle-ci n’a pas marché sera toujours un bon point dans votre CV. Le choix de savoir s’arrêter à temps est aussi une compétence de leader.