18 erreurs qui tuent les start-up – Partie 2

La durée moyenne de vie des start-up en Afrique est très éphémère. Passer l'enthousiasme et l'excitation du lancement, les entrepreneurs sont très vite rattraper par les réalités : facture à payer, crédit à rembourser, carnet d'adresse à remplir... Voici les 18 erreurs à éviter si vous souhaitez assurer une longévité à votre entreprise.

1
576

6. Embaucher des mauvais programmeurs

Savez-vous ce qui a tué la plupart des Start-Up dans le e-commerce dans les années 90 ?: Les mauvais programmeurs. Beaucoup de ces entreprises ont été lancées par des hommes d’affaires qui pensaient que pour faire fonctionner leur business il suffisait d’avoir une idée intelligente et ensuite engager des développeurs pour l’implémenter. C’est en fait beaucoup plus compliqué que ça. Incroyablement plus difficile même. Et pourquoi ? Parce que les hommes d’affaires ne savent pas trouver les bons programmeurs (ce qui est normal). L’une des cause à cela est simplement que les développeurs vraiment bon ne veulent un travail dans lequel ils mettront en œuvre la vision d’un autre.

En pratique, ce qui se passe, c’est que les hommes d’affaires choisissent des gens qu’ils pensent être de bons programmeurs (mais qui ne le sont pas) en se basant exclusivement sur le CV et les différentes certifications que présentent les candidats pas sur des tests factuels.

Alors, comment choisir de bons développeurs si quand on vous entendez JAVA pour penser que c’est une boisson alcoolisée, que Python 3 est un serpent python à trois têtes ou que le C est la troisième lettre de l’alphabet et rien de plus ? Je ne pense pas qu’il y ait une réponse. La solution la moins pire dans ce cas est de sous-traiter cette tâche en demandant par exemple des conseils à des connaissances ayant fait des études supérieures en informatique ou si vous avez des moyens démesurés (ce qui est en général très rare au démarrage) passer pas des cabinets de chasseur de tête mais le résultat n’est pas à 100% garantie.

7. Choisir la mauvaise plate-forme

C’est un problème connexe qui peut découler du fait de choisir les mauvais développeurs.  La plate-forme est un mot vague. Cela pourrait signifier un système d’exploitation, ou un langage de programmation, ou un cadre construit sur un langage de programmation. Cela implique quelque chose qui soutient et limite, comme la fondation d’une maison.

La chose effrayante à propos des plates-formes est qu’il y a toujours certaines qui semblent être des choix judicieux et responsables sur le moment mais  pourtant sur le long terme (comme Windows dans les années 90), vous détruira si vous les choisissez. Les applets Java ont probablement été l’exemple le plus spectaculaire. Ceci étaient censés être la nouvelle façon de développer des applications mais ou final on peut supposer que cette technologie a tué environ 100% des Start-UP qui l’ont utilisé.

Comment choisissez-vous les plates-formes appropriées ? La façon habituelle est d’embaucher de bons programmeurs et de les laisser choisir. Mais il y a une astuce que vous pouvez utiliser si vous n’êtes pas un programmeur: Renseigner vous sur les technologies utilisés par les tops de votre secteur et suivez-les .

8. Lenteur lors du lancement

Beaucoup d’entrepreneurs ont toutes sortes d’excuses pour retarder leur lancement. La plupart sont des personnes qui ont pris la mauvaise habitude de procrastiner dans leurs vies de tous les jours. Il faut oublier dès à présent cette façon de faire et  mettre cette procrastination à la poubelle si vous souhaitez faire prospérer votre entreprise. Le marché ne vous attendra. Sachez-le, votre projet, logiciel ou concept ne sera jamais prêt à 100%, il y aura toujours une bonne raison pour vous inciter à repousser le lancement.

L’une des raisons de lancer rapidement est que cela vous oblige à passer mentalement du statut de rêveur à celui d’entrepreneur et vous pourrez ainsi passer à d’autres étapes. Retenez le,  rien n’est vraiment fini tant qu’il n’est pas sorti. L’autre raison de lancer est que ce n’est qu’au contact des utilisateurs/clients que vous serez fixé sur votre concept et pourrez ensuite prendre rapidement les décisions qui s’imposent (consolidation, ajustement, fermeture)

Les principales causes du retard des lancements :

  • Travailler trop lentement
  • Ne pas vraiment comprendre le problème
  • Peur d’avoir à traiter avec les utilisateurs
  • Crainte d’être jugé
  • Travailler sur trop de choses différentes
  • Perfectionnisme excessif

Heureusement, vous pouvez les combattre en simplement vous forcer à lancer quelque chose assez rapidement.

9. Lancement trop tôt

Le lancement tardif a probablement tué cent fois plus de Start-Up que le lancement rapide, mais il est possible de lancer rapidement. Le risque principal dans ce cas est de ruiner sa réputation si l’expérimentation des premiers clients n’est pas pas bonne. Ces derniers en plus de ne plus revenir feront une mauvaise publicité de votre produit.

Alors, quel est le minimum pour lancer ? Il est suggérer à la Start-Up de réfléchir à ce qu’elle envisage de faire, d’identifier un noyau qui est à la fois : utile aux porteurs du projet et quelque chose qui peut être progressivement développé dans l’ensemble du projet, une fois que c’est fait clair, faites-le le plus tôt possible.

Les premiers utilisateurs d’UN produit sont assez tolérants. Ils ne s’attendent pas à ce qu’un produit nouvellement lancé fasse tout, Il doit juste faire quelque chose.


10. Ne pas connaitre sa cible du bout des doigts

Vous ne pouvez pas construire un produit que les utilisateurs apprécieront sans les comprendre.  Et pourtant, un nombre surprenant d’entrepreneurs semblent disposés à supposer que des gens qu’ils ne connaissent pas exactement voudront de leurs produits. Est-ce que l’entrepreneur aimerait bien son produit ? Sans doute que oui , mais la réponse est en fait sans importance, car les fondateurs ne sont pas le marché cible. Qui est-ce alors ? Des jeunes ?  Des entrepreneurs ? Des étudiants ? Des expatriés ? … Il faut déterminer avec précision sa cible.

Vous pouvez évidemment toujours décider de créer un produit pour des utilisateurs différents de vous, dont vous n’avez pas une connaissance fine. Mais vous allez vous rendre compte au fil du temps que vous êtes entrés dans un territoire dangereux tant vous ne pourriez pas compter sur votre intuition comme vous le feriez spontanément si vous aviez la maitrise de la cible.

Prenons l’exemple de bimstr cette Start-Up qui fait la promotion des artistes musiciens Camerounais. Les fondateurs de bimstr (page facebook) ont eu la brillante idée de se spécialiser exclusivement sur les artistes Camerounais et ciblant la jeunesse Camerounaise dont ils ont une très bonne connaissance (eux-même étant des Jeunes Camerounais). Il y a de très forte chance que si les fondateurs avaient eu pour cible toute l’Afrique ou l’Europe le concept n’aurait pas obtenu le même succès.

LA SUITE  ET AVANT DERNIÈRE DANS LA PARTIE 3 …

LIRE LA PARTIE 1 ICI

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.